Le Blog du site shopping bio et écologique INAKIS

accueil du blog inakis







Quel temps pour demain ?

barometre Météo FranceQue l'on habite à la campagne, au bord de l'océan ou au cœur des villes, on s'intéresse comme tout le monde, au temps qu'il fera aujourd'hui ou durant le prochain week-end.

A la radio ou sur le petit écran, l'audience est fidèle chaque jour pour les prévisions météréologiques. D'ailleurs, le bulletin devient de plus en plus détaillé et complet pour satisfaire notre curiosité. Outre le fait d'alimenter les conversations légères entre collègues ou entre voisins, certaines activités professionnelles ou de loisirs dépendent des conditions météorologiques.

Chez soi, il est possible d'avoir accès à des données précises et fiables sur une station météo radio-pilotée de la Crosse Technologie en partenariat avec Météo France.
De petite taille, il se pose ou s'accroche au mur et donne la date et l'heure précise en direct de l'émetteur de Francfort. La température intérieure est relevée toutes les 15 secondes, celle de l'extérieure, toutes les 4 secondes au moyen d'un transmetteur extérieur de température livré avec la station. station Météo FranceL'affichage des prévisions météo est permanent pour celles du jour et celles des trois jours à venir, avec des détails actualisés 4 fois par jour ainsi qu'un  texte météo défilant en continu. Des alarmes se déclenchent en cas de vigilance jaune, orange ou rouge pour le département paramétré avec une mise à jour toutes les 20 minutes. Ainsi les risques de neige, vent, tempête ou d'orage sont prévisibles au moyen d'un affichage détaillé et défilant et d'un voyant clignotant orange ou rouge.
Toutes ces données sont valables sur le territoire français (hors Corse) provenant d'une réception satellite qui dépend et s'actualise en fonction de l'emplacement de la station.
Je vous ai trouvé votre cadeau idéal de fête des pères : pour ces messieurs qui ont déjà tout !

A lire également :
- "Origeen, la mode éthique et tendance au masculin"
- "Le vélo à assistance électrique : Un moyen de transport écologique et accessible à tous"
- "Un compteur pour maîtriser sa consommation d'eau et d'énergie"

Donnez votre avis

Changement d'Ère, 2ème festival du développement durable à Bordeaux

Festival Changement d'Ere du 5 au 7 juin 2009 à BordeauxCeux qui seront dans la région de Bordeaux ce week-end pourront participer au festival Changement d'Ère qui se tiendra du 5 au 7 juin. Organisée par une équipe de bénévoles, cette deuxième édition de Changement d'Ère est réalisée en partenariat avec la ville de Bordeaux et la région Aquitaine mais aussi de nombreuses associations, medias et entreprises engagés dans le développement durable (WWF, Greenpeace, Ecolo-info, Good Action, Alternative Channel, Nature et Découvertes, Ethiquable...). Consommer responsable de Pascal CanfinLe village du festival proposera diverses animations autour des alternatives plus durables et écologiques sur tous les thèmes de notre quotidien : éco-habitat, énergies renouvelables, consom'action, tourisme responsable, traitement des déchets...

Au total ce sont près de 150 exposants que vous pourrez rencontrer durant ce week-end. Bien d'autres festivités sont également au programme telles que des expositions, conférences, ateliers, concerts... Parmi les sujets abordés vous retrouverez : Animaux en péril autour du monde avec le WWF pour protégerle management d'entreprise responsable, les maisons passives, la préservation de la biodiversité, les additifs alimentaires et la santé, l'impact des changements climatiques...

Plusieurs projections de films seront aussi au programme avec des reportages, interviews et clips de sensibilisation, mais surtout ne ratez pas le film "HOME" de Yann Arthus-Bertrand qui sera projeté sur écran géant le vendredi 5 juin à 22h, dont la sortie coïncide avec la Journée Mondiale de l'Environnement organisée par les Nations Unies.

La Terre racontée aux enfantsPour info :
Le festival Changement d'Ère aura lieu du 5 au 7 juin, à l'esplanade des Quinconces à Bordeaux. L'entrée est gratuite.

--
En savoir plus :

Donnez votre avis

7ème édition de la Semaine du Développement Durable du 1er au 7 avril

7ème Semaine du Développement Durable du 1er au 7 AvrilLa 7ème semaine du développement durable débute ce 1er Avril et se déroulera jusqu'au 7 Avril partout en France. La consommation durable est le thème de cette édition 2009 et pour l'occasion des manifestations sont prévues dans tout le pays afin de sensibiliser le grand public. Organisée par le Ministère du Développement Durable avec l'aide de nombreux partenaires, l'opération compte déjà près de 4000 manifestations au programme de cette semaine. Associations, collectivités territoriales, écoles, entreprises... peuvent participer et proposer une animation en relation avec la consommation verte et éthique. Vous retrouverez tout le programme des manifestations (par région, par thème ou par type) sur le site de la Semaine du Développement Durable : conférences, expositions, festivals, portes ouvertes...

Le catalogue GoodPlanete.orgPlusieurs temps forts sont prévus durant cette semaine, notamment le salon Planète Durable qui aura lieu à Paris du 2 au 5 Avril. De nombreux exposants sur tous les thèmes de l'éco-consommation seront présents : habitat écologique, alimentation bio et équitable, mode éthique, cosmétique naturelle et bio, tourisme éthique, associations environnementales, medias spécialisés... Mais ce n'est pas tout, il y a aura également des conférences, ateliers découvertes, expositions, démonstrations et bien d'autres animations ! Par exemple, un cycle de rencontres-conférences est organisé par Nature & Découvertes avec Yves Cochet qui vient de publier son antimanuel d'écologie, Tristan Lecomte (Alter Eco) et Joaquin Munoz (Max Havelaar) pour une discussion autour du commerce équitable, Marie-France Corre pour un café-conso sur les cosmétiques bio... Un programme riche et prometteur à découvrir sur le site de Planète Durable.

Café Sélection 100% Arabica BioPendant une semaine découvrez ainsi de multiples exemples d'initiatives vertes et d'alternatives à la consommation non responsable. Dans tous les domaines il existe des solutions plus vertes et plus durables, c'est l'occasion d'aller rencontrer producteurs et créateurs, de tester ces nouveaux produits et services et d'encourager une "révolution verte" de nos modes de vie et de consommation nécessaire pour la survie de la planète. Vous verrez qu'il n'est pas difficile de changer quelque peu ses habitudes et que des produits plus respectueux de la planète sont aussi plus sains pour vous.

Produit vaisselle main citron & aloe vera écologique Ecover 0,5L  Gants de toilette, 15x22, ligne Aqua  Beauté satinée - 200ml, 50ml, 30ml

Vélo électrique Elégance (Alu)Pour info :
La 7ème Semaine du Développement Durable a lieu partout en France du 1er au 7 Avril 2009.
Le salon Planète Durable se tiendra à Paris Expo, Porte de Versailles à Paris du 2 au 5 Avril de 10h à 19h. Métro ligne 12, bus lignes 39 et 80, tramway ligne T3 : station Porte de Versailles.


Donnez votre avis

Sortie du film "Herbe" le 18 février, un road movie paysan

Herbe le film, road movie paysan d'Olivier Porte et Matthieu Levain, sortie le 18 février 2009"Au cœur de la Bretagne paysanne, deux visions du métier d’éleveur laitier se confrontent. Alors que des Hommes se sont engagés depuis plusieurs années dans une agriculture autonome, durable et performante, le courant majoritaire de la profession reste inscrit dans un modèle de production industriel, fortement dépendant des groupes agricoles et agro-alimentaires…"

C'est en ces termes qu'est introduit le film Herbe, réalisé par Matthieu Levain et Olivier Porte qui sortira au niveau national ce mercredi 18 Février. Film documentaire, Herbe nous emmène tel un road movie à la rencontre d'éleveurs laitiers bretons. On découvre deux façons de concevoir ce métier très différentes. D'un côté, des agriculteurs se basent sur un modèle productiviste (le modèle actuellement dominant), s'inscrivant dans une logique d'industrialisation de l'agriculture et donc de la production alimentaire. D'un autre, des paysans ont fait le choix d'alternatives à ce modèle et prônent des méthodes durables. Herbe s'est attaché à comprendre les rouages de ces deux manières de fonctionner avec l'exemple de l'élevage laitier, mais la même question se pose dans tous les domaines de l'agriculture.

Elevage laitier productivisteL'aventure d'Herbe débute il y a 3 ans, alors qu'Olivier Porte, ingénieur agronome, après plusieurs expériences et rencontres avec des agriculteurs travaillant selon des méthodes durables, décide de se lancer dans la réalisation d'un film sur le sujet avec son ami Matthieu Levain à l'époque en train de monter une société d'audiovisuel. Le projet est rédigé puis devant de nombreux refus de productions, les réalisateurs décident finalement d'accomplir ce projet à leurs frais. Trois semaines de tournage en Bretagne sont alors organisées pour concrétiser le film. Les réalisateurs partent à la rencontre de ces éleveurs laitiers et vont s'interroger sur les déterminants et les mécanismes de ces différentes visions de production.

En particulier, Herbe se penche sur les dérives liées à la PAC (Politique Agricole Commune) qui a conduit à une situation des plus absurdes : depuis 1992, la PAC verse des aides directes aux agriculteurs pour chaque hectare cultivé en maïs de fourrage. Ainsi ceux qui choisissent de nourrir leurs vaches avec du maïs bénéficient d'aides alors que les agriculteurs nourrissant leurs vaches à l'herbe ne reçoivent rien. Cette distribution inégalitaire a poussé de nombreux agriculteurs à abandonner l'herbage au profit du maïs fourrage. L'élevage laitier en Bretagne : deux visions de productionUn autre travers viendrait des grandes coopératives agricoles qui amènent les paysans à perdre leur autonomie. Ce sont elles en effet qui leur fournissent engrais, semences, aliments... nécessaires à la production. Ainsi pour Coopagri et Unicopa, deux grosses coopératives agricoles bretonnes, la vente d'aliments pour l'élevage représente 15% de leurs chiffres d'affaires, autant dire qu'elles n'ont pas trop d'intérêt à ce que les agriculteurs nourrissent leurs vaches à l'herbe...

D'un oeil se voulant le plus objectif possible, le film Herbe souhaite éclairer sur toutes ces dérives. Mais c'est aussi d'une voix positive qu'il présente une alternative au modèle d'agriculture productiviste, qui tient compte de critères environnementaux tout en étant tout à fait compétitive. Alors que le modèle actuel est en train d'atteindre ses limites, il nous faut adopter de nouvelles pratiques, plus durables, et réfléchir à de nouveaux modes de vie. Herbe semble être un point essentiel à cette réflexion. Et puisque les films mettant en exergue des alternatives positives à notre société de surconsommation peu durable sont encore rares, il est important de les soutenir. Vous pouvez déjà visionner la bande annonce pour vous faire une idée, la liste des projections programmées est également disponible sur le site du film Herbe. De nombreuses soirées-débats sont prévues, notamment ce lundi 16 février a lieu à 20h15 une projection en avant-première au cinéma Diagonal de Montpellier suivie d'un débat avec les réalisateurs et José Bové.



Partenaires du film : Réseau Cohérence, Colibris - Mouvement pour la Terre et l'Humanisme fondé par Pierre Rabhi, Réseau Agriculture Durable, Confédération Paysanne, WWF France, Slow Food France, Mouvement pour le Droit et le Respect des Générations Futures...


Donnez votre avis

Un observatoire indépendant pour une publicité responsable

Observatoire Indépendant de la Publicité lancé par l'Alliance pour la PlanèteL'Alliance pour la Planète, regroupement d'associations écologiques, de consommateurs, de syndicats, d'agriculteurs... vient de lancer un Observatoire Indépendant de la Publicité (l'OIP). Cet observatoire a été mis en place afin de veiller à ce que les publicités n'emploient pas abusivement des arguments écologiques pour faire passer leur message et tromper les consommateurs. En effet, depuis quelques temps la pratique de "greenwashing" ou "écoblanchiment" est de plus en plus courante. Il s'agit d'un procédé de communication jouant sur l'image de responsabilité environnementale. La publicité "écoblanchie" fait passer des messages qui insistent sur l'engagement écologique de l'entreprise ou de la marque concernée, voire renforce ou déforme complètement cet engagement s'éloignant totalement de la réalité. Ainsi avec l'écoblanchiment, une entreprise se "verdit" alors même que ses actions en faveur de l'environnement sont quasiment inexistantes ou très marginales par rapport à ses autres activités.

Guide de l'éco-citoyenL'objectif de l'OIP est donc de détecter ces publicités qui pratiquent l'écoblanchiment et de les différencier des publicités portant un véritable message écologique. Le sujet est en effet d'importance considérable, puisque les enjeux écologiques actuels sont de taille et il y a urgence à agir concrètement. En utilisant à tout va des arguments écologiques pour justifier de tout et n'importe quoi, le concept finit par ne plus être crédible et le consommateur ne sait plus distinguer le vrai du faux. Et c'est bien sûr l'empreinte écologique qui s'en trouve affectée puisque cette désinformation ralentit le développement de véritables alternatives écologiques.

Après le Grenelle de l'Environnement, de nouvelles dispositions pour l'ARPP (Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité), l'organe officiel chargé de l'évaluation des publicités, avaient été prises afin de mieux réguler la publicité dans ce domaine. Mais l'Alliance pour la Planète jugeant ce système encore insuffisant, en particulier du fait que les avis rendus par l'ARPP soient non-contraignants, a décidé de créer l'OIP afin de donner l'alerte sur les publicités douteuses. Achetons responsableToute personne peut donc soumettre à cet observatoire une publicité de n'importe quelle forme (presse, télévision, radio, web, affichage...) qu'il pense être abusive. L'OIP procède alors à une analyse de cette publicité avec l'aide d'experts associatifs et de professionnels de la communication qui sera rendue publique un mois après. En parallèle de cette évaluation, les internautes peuvent s'inscrire sur le site de l'OIP et donner eux aussi leur avis et une note pour chacun des critères du diagnostic (mots employés trompeurs, composition graphique de la publicité, informations floues ou sans preuves, surestimation de l'intérêt écologique du produit, mise en avant de comportements contraires à la protection de l'environnement).

Abonnement de 6 numéros au magazineDepuis le lancement de l'OIP, plusieurs publicités ont déjà été proposées pour évaluation. Vous pouvez par exemple participer en donnant votre avis sur une publicité sur les 4x4 en ville, les orientations de Total, les produits soi-disant "100% naturels" d'Herta ou encore la lessive "écologique" de Le Chat. De façon générale, les publicités ne s'appuyant que sur des concepts larges et flous et ne présentant aucune certification labellisée sont à prendre avec précaution. Il est à espérer que cette initiative très intéressante de l'Alliance de la Planète sera suivie par de véritables mesures d'évaluation et de sanction envers les publicités mensongères et "écoblanchies".

--
En savoir plus :

Donnez votre avis

Ushuaïa Nature : Un jour, la Terre s'est noyée

Jeu Ushuaia - Partez à l'aventure au bout du mondeCe soir lundi 29 décembre sera diffusé le 38ème épisode d'Ushuaïa Nature intitulé "Un jour, la Terre s'est noyée" et présenté par Nicolas Hulot depuis les Caraïbes. Ce numéro est consacré aux îles de la mer des Caraïbes, près des Bahamas. Si actuellement la zone des Caraïbes est peuplée d'îles, en particulier de nombreux petits atolls, cela n'a pas toujours été le cas. Suivant le rythme du climat et des différentes périodes de glaciation et de réchauffement, les terres de cette région se sont retrouvées tantôt émergées, tantôt inondées. De nombreuses espèces se sont éteintes ou se sont adaptées suite à ces bouleversements climatiques, notamment il y a 65 millions d'années lors d'une des extinctions massives qu'a connu la planète. C'est à cette époque qu'un changement climatique radical s'est produit conduisant à l'extinction de la moitié des espèces vivantes, dont les dinosaures, et signant la fin de l'ère du Crétacé.

Somptueux océansUshuaïa vous emmène dans ce reportage des Bahamas au Mexique en passant par Cuba à la découverte des trésors biologiques de cette région. Vous y verrez par exemple des espèces qui ont survécues dans des niches écologiques tel que le poisson-crocodile tout droit sorti de la préhistoire. Dans ce numéro vous pourrez également admirer requins, dauphins et poissons multicolores de la mer des Caraïbes, les crocodiles de Cuba vivant dans les eaux douces des îles des Bahamas ou encore les chauve-souris vampires. De très belles images en perspective ! D'autant plus qu'on ne sait pas si ces merveilles de la nature perdureront encore longtemps, les récifs coralliens étant des zones fragiles et fortement menacés par les changements climatiques actuels, ainsi que par diverses pollutions et la surpêche. Le syndrôme du Titanic de Nicolas HulotUn rapport de l'Unesco publié en 2005 indiquait que les récifs coralliens des Caraïbes avaient déjà perdus presque 80% de leur couverture, et ceux qui restent sont bien souvent endommagés. Bien que ne couvrant que 0,2% de la surface des océans de la Terre, les récifs coralliens abriteraient environ 25% des espèces marines. Si nous ne voulons pas assister à une nouvelle extinction massive d'espèces, il est grand temps d'agir !

Diffusion : lundi 29 décembre 2008 à 20h50 sur TF1

--

Donnez votre avis

Plus de 1000 nouvelles espèces découvertes au Mékong

Plus de 1000 nouvelles espèces découvertes au Mékong - WWFUne bonne nouvelle en cette fin d'année 2008 : le WWF vient de publier le rapport "Premières découvertes dans la région du grand Mékong", fruit de recherches menées sur 10 ans (de 1997 à 2007), faisant état de l'identification de 1068 nouvelles espèces végétales et animales. Ces recherches, conduites par le programme Grand Mékong du WWF, ont portées sur les six pays traversés par le fleuve Mékong : la province du Yunnan au Sud de la Chine, la Birmanie, le Laos, la Thaïlande, le Cambodge et le Vietnam. Le Mékong, qui parcourt plus de 4000 km, reste encore méconnu à certains endroits de par la difficulté d'accès. C'est principalement dans des zones de jungle inexplorées et dans des zones humides que ces nouvelles espèces ont été découvertes.

Dragon millipède (Desmoxytes purpurosea) en Thaïlande - photo © Somsak Panha  Araignée bien velue (Heteropoda dagmarae) - photo © Peter Jager  Plante vivace du Laos (Aeschynanthus mendumiae)

Animaux en péril autour du monde avec le WWF pour protégerLes espèces présentées par le rapport sont ainsi réparties : 519 plantes, 279 poissons, 88 grenouilles, 88 araignées, 46 lézards, 22 serpents, 15 mammifères, 4 oiseaux, 4 tortues, 2 salamandres et 1 crapaud. Parmi ces découvertes, certaines sont de taille comme l'Heteropoda maxima, la plus grande araignée chasseuse au monde dont les pattes peuvent atteindre jusqu'à 30 cm de long qui a été identifiée au Laos en 2001. D'autres découvertes sont aussi très surprenantes : le Kha-nyou (Laonastes aenigmamus), un petit rongeur d'un groupe d'espèces que l'on croyait éteint depuis 11 millions d'années, a été repéré dans un marché local au Laos en 2005, ou encore un crotale vert arboricole (Trimeresurus vogeli) découvert sous la toiture d'un restaurant dans le parc national thaïlandais Khao Yai.

Global 200, Nature sans frontières - WWFToutes ces découvertes sont d'importance et sont un signe positif pour la biodiversité à une époque où l'on fait (malheureusement) si souvent état d'espèces qui disparaissent ou qui sont menacées d'extinction. Le Mékong, qui selon le WWF est le fleuve le plus riche en biodiversité (avant l'Amazone), est donc un véritable trésor biologique qu'il faut conserver. 60 millions de personnes vivent sur les bassins versants de ce fleuve, la pression des activités humaines sur le Mékong est ainsi considérable et la région doit faire face à de nombreuses menaces écologiques : déforestation, braconnage et commerce illégal d'animaux (tigres, primates, éléphants...), pollution de l'eau... Si la découverte de ces espèces est une bonne nouvelle, l'enjeu maintenant est de protéger les éco-systèmes du Mékong et d'arriver à trouver un équilibre avec les activités des populations locales.

Vous pouvez consulter le rapport "Premières découvertes dans la région du grand Mékong" (en anglais uniquement) sur le site du WWF.

Vu du ciel - Coffret intégral - par Yann-Arthus BertrandEn parlant de biodiversité et de forêts, à signaler pour ceux qui n'auraient pas vu le reportage "Vu du ciel : l'Appel de la forêt" de Yann-Arthus Bertrand diffusé mardi dernier qu'il peut encore être visualisé en VOD sur le site de France 2. Pour le 8ème épisode de la série "Vu du ciel", le photographe Yann-Arthus Bertrand présente depuis Madagascar des sujets autour des forêts du monde : de Madagascar, en passant par le Brésil, le Cameroun ou encore le Mexique, on découvre des actions menées pour la préservation des forêts et de la biodiversité. En effet, si Madagascar ou l'île rouge est un formidable patrimoine de biodiversité (80% des espèces y sont endémiques), elle a subi une déforestation massive détruisant ou menaçant d'extinction bon nombre d'espèces. Un reportage intéressant sur des solutions mises en place pour la sauvegarde de ces forêts et le développement de nouvelles activités pour les populations locales. On y voit d'ailleurs l'atelier de fabrication des huiles essentielles Bio'Mada créé avec l'aide de l'association L'Homme et l'Environnement.

--
En savoir plus :

Donnez votre avis

Le Nouveau Consommateur fête ses 5 ans !

Abonnement Nouveau Consommateur - Voice-tmLe magazine Nouveau Consommateur vient de souffler ses 5 bougies. Fondé en 2003 par Ezzedine El Mestiri, actuellement rédacteur en chef du magazine et auteur de plusieurs ouvrages, le Nouveau Consommateur aborde les thèmes de la consommation responsable et de l'environnement. Bimestriel, le magazine compte plus de 40000 lecteurs et présente à chaque numéro de nouvelles solutions pour consommer mieux, en respectant l'homme et la planète. A sa création, Ezzedine El Mestiri annonçait la philosophie de Nouveau Consommateur en ces termes : "Notre ambition est d'éclairer le citoyen sur ses actes d'achat afin de lui permettre de se situer dans le monde de la production, de la création, des services, des échanges, des avancées scientifiques... Et cela dans le respect des attentes, des exigences, des envies et de la diversité des modes de consommation." L'éthique du magazine est aujourd'hui toujours la même et le Nouveau Consommateur s'efforce de dénicher les pratiques et produits alternatifs pour guider le consommateur.

Les sujets traités par le magazine sont très divers et touchent à tous les domaines de consommation : alimentation bio, santé & bien-être, commerce équitable, habitat sain, jardinage, économie solidaire, énergies renouvelables, cuisine, écologie... Vous découvrirez à chaque numéro des brèves d'actualité, des reportages, des chroniques, des portraits et interviews d'acteurs du Abonnement au Nouveau Consommateur - My Sweet Biodéveloppement durable, des guides pratiques pour une vie quotidienne saine et responsable, des idées de sorties ou de lectures, des recettes de cuisine ou produits naturels... On y trouve plein d'infos intéressantes avec des articles au style simple et clair, mais complets, le tout avec une mise en page attrayante. Au sommaire du numéro 27 de ce mois-ci par exemple : un guide des gestes écolos au bureau, un reportage sur les conditions de fabrication des jouets en Chine, un carnet d'adresses pour un shopping éthique de Noël, un article sur les maisons à énergie positive, un guide pour un marché et des recettes de saison...

La démarche de Nouveau Consommateur est similaire à celle d'Inakis, à travers des articles et reportages l'idée est d'aider tout citoyen à faire les choix les plus éthiques et écologiques possibles. Car par nos choix de consommation, nous contribuons déjà au développement d'un modèle de société plus durable.

--
En savoir plus :

Donnez votre avis

Mâles en péril : documentaire sur les dangers des polluants chimiques

Documentaire Mâles en péril de Sylvie Gilman et Thierry de Lestrade sur les substances chimiquesLe film documentaire "Mâles en péril", diffusé sur Arte le mardi 25 Novembre à 21h, relate l'enquête menée par les réalisateurs Sylvie Gilman et Thierry de Lestrade sur les substances chimiques qui menaceraient notre santé, en particulier la fertilité masculine. Ce documentaire a reçu le Prix Europa 2008, festival qui récompense des productions européennes de télévision ou de radio. L'enquête de ces journalistes débute par quelques questions : pourquoi depuis 50 ans la production de spermatozoïdes chez l'homme a t-elle diminué de 50% ? pourquoi le nombre de cancers du testicule ne cesse t-il d'augmenter ? ainsi que le nombre de malformations congénitales de l'appareil reproducteur masculin ? pourquoi certaines espèces animales se féminisent-elles et d'autres deviennent-elles de plus en plus stériles ? A toutes ces questions, de plus en plus de scientifiques évoquent l'effet néfaste de substances chimiques, présentes dans notre quotidien, qui agiraient comme perturbateurs endocriniens. La grande invasion - Enquête sur les produits qui intoxiquent notre vie quotidienne - FnacEn agissant sur le système hormonal des hommes ou d'animaux, ces produits chimiques entraine une féminisation du monde et mettent en danger la fertilité de ces espèces. Parmi les substances incriminées, on retrouve PCB, pesticides, phtalates, bisphénol A, retardateurs de flamme, DDT... qui sont des composés chimiques présents partout autour de nous : cosmétiques, matières plastiques, emballages alimentaires, jouets...

Acheter biberon Green to Grow sans phtalates ni bisphénol A - goulot large 150ml - BrindillesDurant cette enquête, Sylvie Gilman et Thierry de Lestrade ont rencontré de nombreux scientifiques et représentants de l'industrie chimique que l'on pourra retrouver dans le documentaire. Le focus est mis plus particulièrement sur quelques substances faisant beaucoup parler d'elles depuis un certain temps : phtalates, bisphénol A et distilbène. Le bisphénol A, nous avions déjà abordé le sujet, est un oestrogène synthétique utilisé dans la fabrication de plastiques transparents (bouteilles d'eau, biberons...) et de résines époxy (boîtes de conserve). De nombreuses études ont montré les dangers de ce composé chimique sur la santé humaine, et Acheter couches lavables en fibre de bambou - Multi Pack - Bamboozles Aplix - Brindillesnotamment sur les nouveaux-nés. Les phtalates sont également utilisés dans la fabrication de matières plastiques (tel que le PVC), ce sont des additifs chimiques servant à donner de la flexibilité aux matériaux; ils sont aussi employés comme agents fixateurs dans les produits cosmétiques. On trouve des phtalates dans d'innombrables produits : isolants pour câbles, produits pour l'automobile, matériaux médicaux, emballages alimentaires, revêments de planchers et murs, jouets, cosmétiques... Enfin le distilbène, aussi un oestrogène synthétique, était un médicament prévenant les fausses couches fortement pescrit des années 1950 à 1980 à l'origine de nombreuses malformations génitales chez les enfants dont les mères en ont consommé. Les nouveaux-nés et enfants sont d'ailleurs exposés à de multiples autres substances, comme le TBT (tributylétain), le polyacrylate de sodium ou encore le benzol, autant de composés chimiques que l'on retrouve par exemple dans les gels absorbants des couches jetables... La solution : utiliser des couches lavables en matières naturelles !

Acheter le livre Stop de Laurent de Bartillat et Simon Retallack - FnacLa réglementation européenne REACH sur les substances chimiques, signée en 2006, devrait permettre de limiter à l'avenir l'utilisation de produits chimiques toxiques pour la santé humaine ou l'environnement. Sur plusieurs échéances jusqu'à 2018, les industriels devront déclarer toutes les substances chimiques dangereuses employées parmi une liste de 30000 composés répertoriés par REACH. Cette réglementation est déjà une très grande avancée dans le domaine, mais devra être améliorée et renforcée selon les associations écologiques pour être véritablement efficace. Le reportage de Sylvie Gilman et Thierry de Lestrade est l'occasion d'en apprendre un peu plus sur tous ces scandales de l'industrie chimique. La diffusion du documentaire sera suivie d'un débat avec Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d'Etat à l'Ecologie, le Acheter livre L'humanité disparaîtra, bon débarras ! d'Yves Paccalet - Fnacprofesseur Andreas Kortenkamp (responsable du service de toxicologie de l'université de Londres) et François Veillerette, président du Mouvement pour le droit et le respect des générations futures. Et pour un avant-goût, plusieurs extraits vidéos de "Mâles en péril" peuvent être visionnés sur le site d'Arte.

Pour info :
Film documentaire "Mâles en péril" de Sylvie Gilman et Thierry de Lestrade diffusé mardi 25 Novembre à 21h sur Arte (en savoir plus).

--
En savoir plus :

Donnez votre avis

89 films présentés au 26ème Festival du Film d'Environnement du 19 au 25 Novembre

http://blog.inakis.fr/images/festival-international-film-environnement-novembre2008.pngLa Région Ile-de-France organise le 26ème Festival International du Film d'Environnement qui aura lieu au cinéma La Pagode à Paris du 19 au 25 Novembre. Gratuit et ouvert à tous, le festival présentera 89 films (documentaires, fictions, courts métrages...) de 37 pays différents autour des thèmes de l'environnement et de l'écocitoyenneté. Suite au succès du film "Une vérité qui dérange" d'Al Gore sur l'urgence écologique, de nombreux films ont vu le jour. L'équipe du festival a sélectionné 89 films parmi 2000 propositions, dont 46 d'entre eux concourront pour l'un des 6 prix décernés par un jury de spécialistes de l'environnement et du cinéma à l'issue du festival.

Les films présentés aborderont des sujets d'actualité allant des problèmes de pollutions diverses (Addicted to plastic, Dégazez y'a rien à voir, Digital Cemeteries...) au réchauffement climatique (Global warming, Tara - voyage au coeur de la machine climatique) en passant par les dangers sanitaires (Agent orange a personal requiem, Gift im Angebot, I am because we are...), les ressources naturelles (Canada - l'appel de la forêt, The perfect reef, Disparition des abeilles - la fin d'un mystère, Crude...) ou Une vérité qui dérange - Al Gore - DVD - Fnacencore la pauvreté (8 Le film, La fin de la pauvreté ?...). Si beaucoup de ces films dénoncent les désastres écologiques actuels et les dangers pour l'Homme et l'environnement de certains de nos agissements, ce qui est bien sûr indispensable, d'autres films s'attachent à dépeindre des initiatives positives en faveur de l'environnement ou des modes de vie alternatifs. C'est par exemple le cas du film français "BNB - Bonheur National Brut" faisant le portrait de gens inventant de nouvelles façons de vivre et de travailler, sans nuire à l'environnement. C'est aussi le cas du film "Artisans du changement" qui relatent différentes initiatives d'entreprises durables à travers le monde. Les enfants ne sont pas oubliés durant ce festival puisque deux films leur sont adressés : "Les ailes pourpres - le mystère des flamants", film documentaire de Disney Nature et "Mia et le Migou", film d'animation de Jacques-Rémy Girerd.

DVD We feed the World - Le Marché de la faim - Film documentaire - FnacPour la plupart des films projetés, les réalisateurs seront présents pour des discussions avec le public. Des conférences et plusieurs débats sont également prévus, notamment le 24 Novembre une journée spéciale est organisée pour les 400 ans de Québec pour laquelle une sélection de films québécois sera diffusée et à cette occasion Hubert Reeves donnera une conférence sur "Le 4ème choc". Bref un programme très riche pour ce 26ème Festival du Film d'Environnement qui promet d'être fort intéressant !

Pour info :
Le Festival du Film d'Environnement a lieu du 19 au 25 Novembre au cinéma La Pagode, 57 bis rue de Babylone, 75007 PARIS (Métro St François Xavier (ligne 13), bus : 87 – 82 – 92, parking public : Esplanade des Invalides). L'entrée à toutes les séances et débats est libre et gratuite (dans la limite des places disponibles). Le programme complet est consultable sur le site du festival.

--
En savoir plus :

Donnez votre avis

La santé de nos enfants passera par l'alimentation bio

Nos enfants nous accuseront - Le filmChaque année, en Europe, 100 000 enfants meurent de maladies causées par l'environnement. 70% des cancers sont liés à l'environnement dont 30% à la pollution et 40% à l'alimentation. Chaque année en France, on constate une augmentation de 1,1% des cancers chez les enfants. En France, l'incidence du cancer a augmenté de 93% en 25 ans chez l'homme.

C'est la première fois que le cinéma français s'intéresse à un sujet sur l'environnement. Ici il s'agit plus particulièrement de l'alimentation de nos enfants : la cause apparaît urgente. Jean-Paul Jaud nous livre ici une tragédie environnementale avec ce film sorti hier en salle, "Nos enfants nous accuseront" : l'empoisonnement de nos campagnes par la chimie agricole et les dégâts occasionnés sur la santé publique, notamment celle des enfants.

Ce film raconte la courageuse initiative d'une municipalité du Gard, Barjac, qui décide de faire passer la cantine scolaire au bio, en finançant le surcoût sur le budget de la commune. Conscient du danger sanitaire qui menace une jeune génération exposée aux 76000 tonnes de pesticides déversés chaque année en France, un maire décide de donner l'exemple d'une portée politique forte : alerter l'opinion et les pouvoirs publics sur les dérives scandaleuses d'un système économique dont la logique va totalement à l'encontre de la santé de la population...

Les différents intervenants du film (enfants, parents, enseignants, soignants, journalistes, paysans, élus, scientifiques, chercheurs,...) livrent leurs sensations, leurs analyses, leurs angoisses, leur colère, le fruit de leur travaux à la caméra. Chacun raconte son expérience, dénonce les abus, pose les problèmes, mais tous proposent des solutions, à condition que les différents organes de décision, et notamment les pouvoirs publics, prennent leurs responsabilités. Des témoignages édifiants et bouleversants sur une réalité qu'il est urgent de maîtriser. La la fait déjà toucher du doigt, regardez-là jusqu'au bout, elle fait déjà sérieusement réfléchir...




Combien de maladies, de tumeurs, d'infirmités, de tragédies humaines sont elles en train de proliférer sans que l'on ne fasse rien, ou si peu ?

Le film commence à l'Unesco, lors d'un colloque réunissant des sommités mondiales de la médecine, (qui remonte quand même au 7 mai 2004 !). Un seul mot d'ordre : non pas se contenter de constater les ravages, mais trouver tout de suite les moyens d'agir pour que, demain, nos enfants ne nous accusent pas d'en avoir eu conscience mais de n'avoir rien fait...

Donnez votre avis

Art et Décoration dresse une table écolo...

Art et Décoration d'Octobre 2008 - n° 446Il y a quelques jours est sorti le numéro d'octobre du magazine Art et Décoration. Signe de l'intérêt croissant des lectrices pour la "green attitude", le thème choisi ici par la journaliste Céline Hassen est l'art de la table naturel, artisanal ou issu du commerce équitable.

Les mises en scène dans la campagne, actuellement parées d'une profusion de couleurs chatoyantes, donnent envie de la suivre dans son "déjeuner d'automne 100% écolo".
Le linge de maison, principalement en chanvre, est teinté de colorants végétaux, ce qui lui confère des tonalités en demi teinte très tendance. 6 Verres à vin 22 cm chez Marché équitableLa vaisselle est produite par des filières éthiques et équitables, comme les verres à pieds présentés page 43, dénichés sur Inakis et en vente chez Marché Equitable. Légèrement bleutés, ils existent en deux tailles et sont fabriqués à partir de verre recyclé au Vietnam.

Le repas se cuisine dans des diables en argile naturelle, les aliments bio conservent ainsi leurs saveurs et leurs qualités diététiques grâce au mode de cuisson à l'étouffé sans ajout d'eau ou de matières grasses. BRINDI : Soliflore Uovo chez Voice tmPour une décoration florale délicate et poétique, les soliflores Brindi, accueillent une "fleurette" ou une tige de feuilles aux teintes chaudes de saison. Les bougies en bambou, en plus d'apporter une note design, diffusent des senteurs d'huiles essentiellesBougie bambou aux huiles essentielles. Et si le soleil revient le week-end prochain, on emportera le panier en bambou garni de vaisselle biodégradable. Il est photographié au bord de l'eau, sur un ponton, les cannes à pêche au dessus d'un doux clapot, sur une serviette de bain où un livre a été momentanément abandonné. On s'y croirait...

Influenceurs d'idées déco, diffuseurs d'évasion et de rêve, on comprend qu'Art et Décoration reste le premier titre de la presse de décoration française depuis plus d'un siècle ! Nous remercions Sophie Faugières pour le carnet d'adresse où elle a référencé les enseignes de décoration écologique, éthique et équitable.

Donnez votre avis

Le réchauffement climatique expliqué aux enfants

Le climat, ma planète... et moi ! est un projet d'éducation au développement durable pour l'école primaire sur les changements climatiques.Le journal pour enfants "Mon Quotidien" donne souvent des infos sur le développement durable, le monde animal, les bonnes initiatives vertes. J'ai 12 ans, et je profite de mon samedi pour tester le denier site dont on parle dans mon journal préféré : "Le climat, ma planète... et moi !".

C'est un site étonnant et concret qui concerne les jeunes qui veulent en apprendre un peu plus sur le réchauffement climatique, et qu'est ce qu'on en entend parler ! On nous présente plusieurs planches d'animations, par exemple j'ai pu choisir "la montée des eaux" : un peu impressionnant, ou "l'effet de serre" qui demande un peu plus d'effort de compréhension. On termine avec un test, j'aime bien les sondages, qui calcule si nous sommes des petits écolos ou les pollueurs de demain. J'ai totalisé 2323 kg équivalent CO2 par an et la moyenne pour un Français est de 3800 kg : youpi !!! Je vais en parler aux copains, voir qui doit faire des progrès !

Vous verrez aussi sur la première page du site un dessin que je trouve génial, représentant la terre en forme de boule de glace en train de fondre. A quel goût ? ça on ne sait pas, pas très bon, à mon avis...

Donnez votre avis

INAKIS, le premier guide d'achat de produits et services verts sur le web

C'est pas moi qui le dit, mais La Tribune. :o)

Bon, d'accord, c'est un supplément mensuel, mais c'est quand même La Tribune, et ça fait rudement plaisir notre petit papillon.

Y'a pas de mal se faire du bien, surtout en ces périodes de fête, pas vrai ?... et surtout de voir ainsi souligné le travail de... fourmi, de toute l'équipe inakis.

Voir aussi la revue de presse.

Donnez votre avis


  Le "Blog à l'écoute du Globe" est l'éco-magazine du guide d'achat INAKIS.fr

  PROMOTIONS EN COURS | MARQUES
  Charte inakis | Criteres | Nos services
  On parle d'Inakis | Nous contacter | Partenaires | Espace membre
  Plan du site | Mentions légales | Qui sommes-nous | Espace partenaires | Catalogue

  © inakis 2006-2017  /  RSS

Creative Commons License